La maison qu’on habite, ça s’appelle le « 120 ». J’entends toujours dire qu’on reste au « Sanvinte », pour moi c’était le nom de la maison, peut-être qu’au temps des rois, c’était une belle maison, avec un nom et tout. Il faut dire que moi j’suis pas maligne, c’est la Maman qui le dit et pis je suis maladroite, j’tiens rien dans mes mains. C’est passe que je suis toujours dans la lune, y paraît.

 

Le Sanvinte est une magnifique chronique des années 60 et 70 en Lorraine. L’auteure, avec les mots et les expressions de l’enfant qu’elle était, fait rejaillir une partie de sa vie jusqu’à l’âge de seize ans. L’écriture évolue avec le personnage principal pour décrire la vie au sein d’une famille de huit enfants dans un village proche de Nancy.

 

Baya Jeanlou vit en Corrèze. Le Sanvinte est son premier roman. 

Le Sanvinte, Baya Jeanlou

14,00 €Prix

Recevoir nos actualités

Une création promoovoir.com